Le 30 septembre 2018, le général Zarrouk (alias Ismat) est en route vers Guéréda avec sa garde quand il tombe dans un guet-apens à 8 h du matin, à la sortie du village Koumoulé. L’embuscade était tendue par des individus armés à motos. Après un échange de tirs nourris, les assaillants prennent la fuite an abandonnant sur place une moto ainsi qu’un téléphone.

 

Le contenu du téléphone permet de remonter aux commanditeurs de l’attentat raté et à ses motivations. Cet évènement constitue un épisode de l’entreprise de dépossession de la région du Dar Tama qui a fait l’objet d’un article précédent intitulé : “Bientôt un sultan Zaghawa dans le Dar Tama et les prémices d’un génocide“.

 

Le gouverneur de Wadi Fira, le général Mahamat Delio TANGUAL et le général/ maire/délégué /chef de canton Souleyman HAMAT sont furieux que le général Zarrouk n’adhère pas à leur tentative de remplacement du sultan du Dar Tama et son transfert au Zaghawa. Ils accusent ce dernier de mener une campagne auprès des chefs de canton de la région contre ce projet. Le gouverneur demande à Zarrouk de quitter la région du Dar Tama. Celui-ci refuse l’injonction du fait que TANGUAL n’est pas son supérieur hiérarchique et qu’il n’a donc pas des ordres à recevoir de lui. Une impertinence qui laisse supposer que le général serait envoyé par le président Deby lui-même. TANGUAL et Souleyman HAMAT laisse alors éclater leur exaspération qualifiant Deby de menteur et de lâche, se posant sérieusement des questions sur leur relation avec Deby et surtout sur l’après-Deby. La décision d’organiser l’élimination physique du général Zarrouk est alors prise comme l’atteste le contenu du téléphone retrouvé sur place. Durant les heures qui ont précédé la tentative d’assassinat, le général Souleyman HAMAT effectue 7 appels (téléphone : 662608XX) et le gouverneur TANGUAL en effectue 36 (téléphone : 664787XX) qui ne laissent aucun doute et confirment – par là – le projet macabre de l’entreprise de ces 2 généraux.

 

TOUGRO LAWMAAB

Pour

Tchadanthropus-tribune

2081 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article