Après 21 jours de pourparlers menés sous la houlette de Jean Alingué Bawoyeu, Lol Mahamat Choua et du médiateur de la République Abdérahman Moussa, désignés facilitateurs par consensus le 11 mars dernier, la majorité présidentielle et l’opposition démocratique ont signé ce mardi un document intitulé « cadre national de dialogue politique ». La cérémonie de signature a été présidée par le Président de la République Idriss Déby Itno, en présence du Premier ministre, des présidents des grandes institutions et des membres du gouvernement.

Le cadre national de dialogue politique est placé sous l’autorité du Président de la République, en tant que garant de son fonctionnement. Il comprend une assemblée générale regroupant tous les partis politiques et les membres désignés de la société civile. L’article 4 du document stipule que l’agenda immédiat est arrêté comme suit :
 

MPS et partis politiques signent un accord 2-Organisation du recensement biométrique en 2013 ;
-Organisation des élections locales en 2014 ;
-Organisation des législatives en 2015 ;
-Organisation des élections présidentielles en 2016.

En outre, le gouvernement mettra en place une Commission électorale nationale indépendante (CENI) de 31 membres dont 12 membres de part et d’autre de la majorité et de l’opposition, 06 de la société civile et le 31ème membre est une personnalité indépendante désignée d’accord partie.

Le bureau est composé de 17 membres repartis comme suit :

Majorité : Mahamat Hissène ; Abdéramane Djasnabaille ; Pahimi Padacket Albert ; Mahamat Yousouf Annadif ; Issakha Rammat Al-Hamdou ; Frank Nakingar Djirangaye.

Opposition démocratique : Sandé Ngarnoudjibé ; Béassoumda Djébaret Julien ; Ngarledji Yorongar Le Moïban ; Abdoulaye Mbodou Mbami ; Mora Touimbaye ; Djimet Clément Bagaou.

Société Civile : Mme Maimo Béguy Nguebah Perside ; Mahamat Bodingar ; Barka Michel.

Facilitateurs : Jean Alingué Bawoyeu ; Lol Mahamat Choua.
 

MPS et partis politiques signent un accord 1

Selon le Chef de l’Etat Idriss Déby Itno, le cadre national de dialogue politique est un texte consensuel de portée historique qui n’existe nulle part ailleurs en Afrique. « Ma satisfaction est totale puisqu’un nombre important de chefs des partis politiques ont accepté de signer ledit accord. Nous devrions refuser catégoriquement la désunion et les aventures et nous fixer dans un cap de dialogue serein entre acteurs politiques », dira le Président. Idriss Déby Itno a promis prendre attache personnellement avec certains chefs des partis politiques de la CPDC pour qu’elle rejoigne les autres formations politiques qui ont signé le document.

Source: Palais des Itno 

496 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article