Avec de nouvelles inondations dépassant de loin celles de 2010, plus de 5000 personnes ont rejoint le nouveau site à Toukra.
Le quartier Walia de N’Djamena a été presque complètement inondé cette année suite aux grosses pluies qui se sont abattues sur le pays et à la crue des eaux des fleuves Chari et Logone.
Depuis 2010, le gouvernement tchadien a déclaré une bonne partie du quartier inondé « zone non habitable » et a, par conséquent, prévu de déplacer les sinistrés sur de nouveaux sites à Toukra. c’est chose faite cette année.
Avec de nouvelles inondations dépassant de loin celles de 2010, plus de 5000 personnes ont rejoint le nouveau site, mais seulement un petit nombre a pu jusque-là trouver un abri sous des tentes construites avec l’aide de l’UNICEF. Des écoles et hôpitaux fontionnent aussi sous des mais peinent à travailler correctement.

Cliquez VOA pour écouter le reportage de François Djékombé, correspondant à N’Djamena de la Voix de l’Amérique  

262 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article