Les principaux syndicats au Tchad appellent depuis janvier 2018 à des mouvements de grève pour protester contre les mesures d’austérité imposées par le gouvernement, en premier lieu la baisse des salaires des fonctionnaires. Une grogne sociale inédite aux allures de fronde contre le régime du président Idriss Déby Itno.

1585 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article