Le dictateur tchadien, Idriss Déby Itno, a rencontré hier mercredi au palais présidentiel ce qui reste de classe politique tchadienne.

Le processus électoral, la mise en place d’une nouvelle équipe du Cadre national du Dialogue politique (CNDP), le paiement des subventions des partis politiques, a constitué l’essentiel des échanges pendant cette rencontre.

Le paysage politique tchadien est marqué ces derniers jours par la mise en place des démembrements de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et le renouvellement de l’équipe dirigeante du Cadre national du Dialogue politique (CNDP). Plusieurs leaders des partis politiques se plaignent de la non-implication de leurs militants dans les démembrements et autres organes. D’autres réclament la désignation d’une nouvelle équipe au CNDP, car le mandat de celle qui est actuellement en place serait arrivé à terme.

D’après nos sources, autour de Déby, toutes les questions politiques brulantes de l’heure auraient été abordées sans ambages, ce 10 juillet.

Sur le CNDP, il a été convenu que l’opposition et la majorité actuelle au pouvoir à l’Assemblée nationale désignent leurs membres qui devraient siéger dans cette institution. Le rendez-vous est pris pour le mardi 16 juillet 2019, au cours d’une nouvelle rencontre pour valider la liste des membres désignés.

Selon le processus tournant après la majorité, c’est autour de l’opposition de prendre les rênes du CNDP.

En ce qui concerne la CENI, Idriss Déby Itno, rappelle que, les membres sont désignés par les partis politiques eux-mêmes. Donc il appelle les leaders politiques au calme et au sens du respect du processus. Toutefois, Idriss Déby regrette les querelles qui crispent le climat politique. Selon lui, l’on ne peut pas exiger des élections législatives et opter à des attitudes qui retardent le même processus.

La bonne nouvelle pour les partis politiques, du moins certains qui ont été créés pour vivre sur le dos de l’état sans aucun apport tangible, Déby leur annonce que les subventions permettant le fonctionnement des partis politiques seront payées par le ministère des Finances incessamment.

Tchadanthropus-tribune

1067 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article