C’est par un communiqué de presse que le président de la LTDH Max Loalngar dénonce l’aspect juridique du confinement de la capitale, « le confinement de la Ville de Ndjamena ne se justifie pas » affirme le président la Ligue tchadienne des Droits de l’Homme (LTDH). Il dénonce ce qu’il qualifie de cacophonie cette décision sur la question du confinement de la ville de N’Djamena, et demande au président de la République à ne plus proroger cette mesure plus qu’injustifiée et antipopulaire.

Après les interprétations contradictoires du décret portant confinement par le ministre Secrétaire général de la Présidence de la République et le ministre de la Santé publique, la LTDH constate que ce confinement ne reflète ni la réalité de la maladie, ni la situation sociale des populations. Il est une source d’application discriminatoire, offrant aux forces de défense et de sécurité naturellement enclines au mal, l’opportunité de procéder à des actes de violence et de répression.

Tchadanthropus-tribune

990 Vues

  • Le confinement est une mesure sanitaire et la ltdh n’a pas les données nécessaires pour juger de sa justification ou non par contre des ministres qui s’accusent de ne pas comprendre le sens des décrets ça c’est aberrant

    Commentaire par Marcel fred le 6 janvier 2021 à 11 h 09 min
  • La LTDH n’a aucune compétence et autorité pour juger cette mesure sanitaire. Apparemment elle ne sait même pas quoi faire et quoi dire et vient foutre son nez dans les affaires qui ne la regardent pas. C’est une façon de sortir et dire des âneries au public.
    Soyons sérieux, le seul ministre qui n’a rien pigé du décret du confinement c’est le ministre d’État, ministre secrétaire général à la présidence de la République. Oui c’est bien lui seul et on se demande est-ce qu’il a une cervelle dans son crâne.

    Commentaire par François le 6 janvier 2021 à 13 h 18 min
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire