Les actionnaires de la junior Delonex Energy ont enfin un deal en main. Il ne leur reste plus qu’à obtenir le feu vert des autorités tchadiennes.

C’est fait ! Delonex Energy, soutenu à bout de bras par le fonds d’investissement américain Warburg Pincus, a trouvé un repreneur pour ses actifs tchadiens (HLargeau IIIDOC et DOD). La firme avait acquis ces permis en 2017 lors de son rachat de United Hydrocarbon Chad, pour 35 millions de dollars. Si le nom de l’acquéreur reste encore top secret, il s’agit, selon nos informations, d’une start-up canadienne créée récemment, avec des cadres ayant une forte expérience en Afrique. Si le processus est mené à son terme, ces actifs seront les premiers de cette mystérieuse compagnie sur le continent.

Une vente bouclée fin octobre ?

Les deux acteurs pétroliers se sont d’ores et déjà mis d’accord sur le prix et les conditions générales de cession. Il reste à obtenir le feu vert du gouvernement tchadien. Une demande a été déposée en ce sens fin septembre auprès du ministère des hydrocarbures, dirigé par Oumar Torbo Djarma. Delonex espère clore tout le processus d’ici à la fin octobre. Les nouveaux actionnaires de la junior seront ainsi, de fait, ceux de la compagnie canadienne.

Delonex, qui a rendu ses blocs éthiopiens au gouvernement du pays, prévoit par ailleurs d’abandonner ses actifs au Kenya, les seuls subsistant à ce jour dans son portefeuille, aux côtés de ceux du Tchad. Le bloc remporté au Mozambique n’y figure pas, car il n’a jamais abouti à la signature d’un contrat.

Pour mettre la main sur un acheteur, Delonex s’est fait épauler depuis septembre 2020 par la banque conseil Scotiabank. Un temps intéressée, la nouvelle firme de Paul McDade (ex-directeur général de Tullow Oil), Afentra, a finalement décidé de ne pas faire d’offre (AI du 07/07/21). L’ancien directeur général de Delonex, Rahul Dhir, est depuis un an le directeur général de Tullow Oil.

Tchadanthropus-tribune avec Africa Intelligence

409 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire