Le peuple attend de l’ensemble de l’opposition tchadienne un élan patriotique, particulièrement de l’opposition armée qui demeure la seule force opposante ayant véritablement secoué le régime corrompu et tyrannique du Tchad.

Mais, les mauvaises intentions ont pris le dessus sur les visions patriotiques. Comment pouvons-nous penser que tous les groupuscules armés qui sont majoritairement du nord du pays ne peuvent-ils pas se mettre ensemble sur un projet de société ?

Nous entendons certains gens dire que sans eux, les Tchadiens ne peuvent pas chasser le despote. Et vous seuls, pouvez-vous chasser le despote ? Si oui, pourquoi ne le faites-vous pas ?

Sans les uns, le despote est là. Sans les autres, le despote est là. Alors, associons les uns aux autres et ensemble, nous chasserons le despote. Pourquoi nous ne pouvons pas faire ça ? Laissons de côté nos égos démesurés et mettons un projet viable, rassembleur et innovateur pour tous. Et que celui qui est désigné doit diriger la transition avec clairvoyance, patriotisme et l’intérêt collectif. Ils doivent placer l’intérêt national, la justice sociale, la cohésion nationale …au-dessus des visées et élans prédateur, tribaliste et notoirement discriminatoire…

Correspondance particulière

Abdelhamid Moukhtar

Tchadanthropus-tribune

940 Vues

  • Merci beaucoup pour cette analyse mon Abdelhamid Moukhtar. Si vous le permettez je vais vous tutoyer. Tu mets bien le doigt sur le problème des Tchadiens. Les evenements passés font qu’aucune communauté ne peut accorder sa confiance à une autre communauté. Pour certains ressortissants, si ce n’est pas un des leurs, personne d’autre ne doit pretendre au poste de président d’un quelconque regroupement (Confère Nouri et Timan). Un problème social ne peut être presenté honnêtement aux tchadiens sans arrière pensée. Je ne sais pas si les Kredas vont réussir mais on ne peut que leur souhaiter bonne chance. C’est un groupe à majorité constitué d’eux.Dans ces conditions, s’ils réussissent, et on aimerait qu’ils réussissent par rapport à la situation actuelle, ils ne pourront que reproduire ce que les Zakhawas font acteullement aux Tchadiens.

    Commentaire par Bandar le 19 mars 2019 à 13 h 33 min