De sources bien renseignées, plusieurs organisations politiques, syndicales et de la société civile ont maintenu leur solidarité à la marche pacifique du peuple le 06 février 2021 malgré l’interdiction annoncée par le régime de Déby à travers ses services sécuritaires.

Ces organisations désapprouvent entièrement les décisions du gouvernement qu’elles indexent d’illégal, non fondé, et une écorche faite à la démocratie.

C’est au cours d’une conférence de presse que plusieurs organisations regroupées en une seule voix ont déclaré maintenir cette marche pacifique sur l’ensemble du territoire. Il s’agit du parti les Transformateurs, le Parti PPL, la coordination Stop ça suffit, la CTDDH, le collectif des diplômés sans emploi et autres leaders d’opinion. Selon ces initiateurs, c’est une marche du peuple pour la justice, l’inclusion et l’alternance en 2021.

Dr Sitack Yombatina Béni du parti les transformateurs indique que l’arrêté du ministre de la Sécurité Mahamat Rozi interdisant la marche est en désuétude. Il explique que l’arrêté est truffé de fautes graves. Il précise que l’ordonnance de 1962 citée est révolue, car dit-il, nous sommes dans une autre république où notre constitution et texte ont été plusieurs fois révisés. Selon docteur SITAK, le ministre de la sécurité et ses proches devraient se renseigner avant de signer un document qui selon lui, n’a pas une valeur juridique.

Dr Succès Masra, président du Parti, les Transformateurs a déclaré quant à lui que ce 06 février 2021, ils vont marcher pour plusieurs raisons surtout pour revendiquer le droit de marcher dans ce pays.

Tchadanthropus-tribune

1138 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire