Nous avions promis de revenir, nous voilà après investigations… Plus de 32 000 euros ont été dépensés pour le séjour hébergement d’Idriss Déby et sa délégation à Paris pendant une semaine.

 

Dans notre dernière édition et publication, il est affirmé qu’un attaché de l’Ambassade détourne l’argent des hébergements en faisant une plus-value sur les tarifs avec les hôteliers. Pire, lors de la dernière visite d’Idriss Déby en France, la délégation était scindée en deux groupes, et occupait 2 hôtels distincts. Le trublion rapporteur aide de camp Khoudar Mahamat Acyl logeait à l’hôtel California, et les autres (Djiddi Saleh, Mahamat Orozi et Dr Hassan Mht Hassan) à l’hôtel Champs Elysées Plazza. D’après nos sources, la facture présentée s’élèverait à plus de 32 000 euros. Les doutes d’Idriss Déby seraient étayés par les rumeurs avérées sur la plus-value détournée par le personnel de l’Ambassade. Il aurait envoyé son DG de protocole Allamaye pour vérifier le règlement. Sauf que selon nos sources, les hôteliers connaissent la formule de 50% du tarif diplomatique à attribuer aux délégations diplomatiques. La facture de plus de 32 000 euros fut présentée à Déby, mais Allamaye en connivence avec les hôteliers aurait empoché la différence.

 

Depuis fort longtemps, ce stratagème n’était pas connu du système. Un stratagème qui est devenu une filière de détournement. Rares sont les fonctionnaires qui ont respecté l’argent du contribuable à la lettre. Tout est sujet à magouille, du transporteur des bagages jusqu’aux hébergements. Le voyage de Déby à paris permet à certains véreux de faire des affaires, en plus de leurs frais de mission. Beaucoup viennent par ici pour se sucrer et aisément faire leurs shoppings.

Pauvre Tchad.

 

Tchadanthropus-tribune

2083 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article