Qui dira le contraire ? N’est-ce pas le MPS et ses méthodes de caravane blanche, caravane jaune et autres qui ont initié la débauche qui encoure les conséquences actuelles sur les femmes d’autrui et les filles de la cité ?

Au temps où l’argent du pétrole coulait à flots, les liasses d’argent avaient servi à appâter une gent féminine qui à la limite de la prostitution suivait les différentes caravanes de fêtes en partouzes, sorte de convives de bureau de soutien au MPS. De jeunes filles furent débauchées pour permettre à des irresponsables de s’amuser et payer l’hymen déchiré. Jeunes filles, mêmes femmes d’autrui arrondissaient leurs fins de mois par ces pratiques en trompant leurs époux, leurs copains.

Mais les faits sont têtus, et personne n’avait mesuré les conséquences d’une politique de débauche dont les mesures ne pouvaient qu’être dramatiques et pornographiques.

Les derniers faits qui se sont produits à N’Djamena où apparaissaient certains individus, femmes et femmes d’autrui avec de jeunes gens plus que dépravés sont choquants à plusieurs raisons. D’abord, connaissant la société tchadienne, certaines pratiques sont taboues, et socialement inacceptables, car il y va de l’image et de l’honneur d’une famille. Ensuite, quand même certaines choses se produisaient, jamais elles n’étaient pas sues et vues aussi cruellement sur la place publique.

L’interdépendance actuelle des filles et femmes tchadiennes aux choses matérielles amène celles-ci à rencontrer celui qui paye au mieux, et les produits des faits intimes exposés sur la place publique.

Qui veut-on humilier ? Pourquoi notre société est aujourd’hui pervertie devant toutes les familles réunies ? Quelle est cette transformation de mœurs qui nous laisse pantois, presque sans défense ?

Le MPS a la mesure de ses actes posés pendant un certain temps et dont les conséquences reviennent comme un boomerang même à son propre visage.

Qu’on n’accuse pas les réseaux sociaux, si à l’origine le péché n’a pas été commis. Argent pour argent, la dignité s’en va inéluctablement.

Tchadanthropus-tribune

6334 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article