Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme (HCDH) a organisé du 23 au 25 avril 2024, dans les casernes et camps militaires de N’Djamena, des sessions de sensibilisation sur la protection des droits de l’Homme y compris les violences basées sur le genre (VBG) en période électorale, à l’attention de 117 éléments dont 20 femmes des forces de sécurité intérieure (FSI) notamment du Groupement mobile d’intervention de la Police (GMIP), de la Gendarmerie nationale et de la Garde nationale et nomade du Tchad (GNNT).

 

Ces activités visent à contribuer à une meilleure protection des droits de l’Homme par les FSI dans le cadre de l’élection présidentielle du 6 mai au Tchad à travers la sensibilisation. Ces forces sont appelées à respecter et protéger la dignité humaine, défendre et protéger les droits fondamentaux de toute personne avant, pendant et après cette élection.

Ainsi, ces sessions de sensibilisation ont permis aux forces de sécurité intérieure de mieux assurer d’une part la sécurité personnelle des électeurs, des candidats, des représentants des partis politiques et de la communauté en général sans discrimination, ainsi que la sécurité physique des édifices et du matériel, et d’autre part de prévenir les tentatives d’intimidation ou tout autre acte dont ils pourraient être témoins.

 

Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

445 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire