Malgré le dialogue énoncé, et les identifications des biens mal acquis par ceux qui ont délibérément saisi les biens immobiliers et autres des opposants politico-militaires et opposants en exil, plusieurs individus qui n’ont su rien d’autre qu’à vivre par la sueur des autres, refusent de quitter les domiciles, de rendre les terrains, au motif qu’ils les auraient achetés, ou que c’est l’État qui les a rétribués.

Joignant la parole à l’acte, un décret signé par le président de la transition vient entériner un travail de recensement commencé par le comité technique présidé par l’ex-président Goukouni Weddeye.

Une réunion du comité technique spécial met un accent particulier à cette doléance, et veut traduire dans les faits les décisions de l’exécutif, mais, il y a encore des individus perchés, qui se croient invincibles, et qui ne veulent en aucun moment déguerpir.

Le comité ad hoc mis sur pied doit être composé de l’armée, de députés, et chapeauté par les membres exécutifs du comité technique spécial.

Que ceux qui sont venus trouver de villas déjà construites, des terrains déjà attribués, se rendent à l’évidence et restituent ces biens à autrui. Le bien d’autrui ne profitera jamais à son non-propriétaire légal. Personne ne l’emportera ici-bas, ou demain dans l’au-delà.

Décret 1071 Commission Restitution des biens PDF

Décret 1071 Commission restitution des biens PDF

Le pré dialogue sera annoncé officiellement par le comité technique spécial (CTS).

Plusieurs interrogations gagnent les pessimistes du pré dialogue. Face à un certain silence des responsables du CODNI et du Comité technique spécial, certaines voix dans l’opposition commencent par déchanter, et font comprendre que le pré dialogue a du plomb dans l’aile.

Plusieurs recoupements permettent de situer le problème et le rattachent à un problème de timing. C’est pourquoi, selon nos informations, l’épine dorsale du comité technique qui travaille assidûment dans l’ombre enverra une délégation à Doha au Qatar pour synchroniser avec les Qataris les dates avant de les annoncer.

Cependant, il y a quelques membres au sein même du comité technique spécial qui sabordent le travail de leurs propres camarades en faisant sortir des fuites précisant des dates, alors que rien n’est officiel. Ce bruit en parallèle causerait du tort à l’ensemble du CTS qui communiquera bientôt sur les détails de ce qui adviendrait après le retour de cette délégation de Doha.

Tchadanthropus-tribune

747 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire