La coordination des actions citoyennes Wakit Tamm, par la voix de son porte-parole, Me Max Loalngar, se réjouit de la présence des délégations des groupes politico-militaires non signataires de l’accord de Doha, à Rome, en vue de prendre part aux négociations de paix sous la médiation de la communauté catholique Sant’Egidio. Cependant, elle dénonce l’exclusion de la société civile et de certains partis politiques non participants au DNIS.

 

La coordination des actions citoyennes Wakit Tamma, exprime de “grandes inquiétudes” et attire l’attention des acteurs politiques et partenaires internationaux sur une “inopportune répétition des assises de Doha, avec un caractère d’exclusion et de manipulation des consciences”. Cependant, elle indique ne pas remettre en cause la neutralité de Sant’Egidio, ses compétences en matière de gestion des conflits et l’excellence des relations entretenues avec elle jusqu’à ce jour.

 

Pour Me Max Loalngar, pour ces assises ouvertes le lundi 6 mars, l’on note de la composition des parties prenantes aux discussions, l’exclusion de la société civile et des partis politiques non participants au Dialogue National Inclusif et Souverain (DNIS). “Une approche parcellaire de paix au Tchad, après l’échec des assises de Doha, le dialogue tronqué qui s’en est suivi et les répressions meurtrières des manifestations pacifiques du 20 octobre 2022, ne peut constituer une recherche honnête de la paix. Au contraire, elle est un mépris des populations tchadiennes et dénote d’une volonté de torpiller la paix tant recherchée par les fils du pays“, dénonce Me Max Loalngar.

 

Pour lui, dans un pays comme le Tchad où une alternance pacifique au pouvoir reste une “gageure du fait de l’omniprésence de la violence et des répressions systématiques des légitimes aspirations du peuple, toute recherche de paix qui n’inclura pas les représentants de ce peuple opprimé et martyrisé, est vouée à l’échec“. “Que le gouvernement, les militaires au pouvoir et les représentants de la communauté internationale mettent davantage d’efforts et des ressources à garantir une paix durable consensuellement définie par les Tchadiens“, appelle la coordination des actions citoyennes Wakit-Tamma.

Le Tchadanrhropus-tribune avec Tchad info

2049 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire