“Nous voulons absolument réceptionner la digue parce que nous nous approchons déjà de la saison des pluies”, (ministre de l’Aménagement du territoire).

Le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et de l’Urbanisme, Mahamat Assileck Halata, a effectué une visite ce mardi, 14 mai, sur les sites de construction de la digue située dans le 9ème arrondissement. Objectif, constater l’avancement des travaux.

Accompagné de son staff technique et de l’entreprise d’exécution, le ministre de l’Aménagement du territoire a visité les sites des travaux de construction des digues de Walia et de Ngueli.

Pour Mahamat Assileck Halata, il faut vite réceptionner la digue pour sauver la population. ” Nous voulons absolument réceptionner la digue parce que nous nous approchons déjà de la saison des pluies et il faudrait que nos concitoyens, qui étaient frappés par rapport aux problèmes d’inondations, soient rassurés”, a-t-il indiqué.

” Comme vous le voyez, nous avons déjà fini la construction de la digue et il reste seulement la phase de réception pour mettre la population à l’abri de l’inondation”, lance le chef de mission de contrôle Zoumki Ouzané.

” Je suis venu constater la réalité technique d’avancement des travaux de construction des digues parce qu’on nous a dit que les travaux sont terminés et que les digues sont prêtes à être réceptionnées. Maintenant, ils vous diront qu’il reste deux choses à compléter qui sont sur l’aspect bétonnage et je pense sur les dalots. Cela n’empêcherait pas la réception de la digue selon les techniciens”, relève-t-il.

Il faut noter que ce sont au total quatre digues qui sont en construction à N’Djamena. Le tout sur une longueur de 30 kilomètres d’un coût de 22 milliards de nos francs.

Tchadanthropus-tribune

409 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire