Le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et de l’Urbanisme, Mahamat Assileck Halata, a fait une descente ce 6 octobre 2023 pour s’enquérir de l’évolution des travaux de construction de la digue du 9e arrondissement.

Cette énième visite du ministre vise à s’assurer que les travaux avancent et que tout est en train d’être fait en conformité avec ce qui est prévu dans le plan de construction de cette digue qui doit protéger la population de cette partie de la capitale des inondations. Pour ce faire, le ministre a parcouru en intégralité les 30 Km de digue en travaux avec plusieurs arrêts pour donner des orientations mais aussi questionner les techniciens si un retard est constaté ou que les travaux sont en arrêts sur un tronçon.

Le ministre a déploré un manque de communication entre certains sous-traitants et les responsables de l’entreprise ANDA en charge de la construction de la digue. Il a insisté pour que l’information soit remontée en cas de difficultés afin que des solutions soient trouvées pour ainsi avancer dans les travaux. Toutefois, le ministre se dit satisfait du travail qui est déjà fait.

« Les travaux ne sont pas finis et les ajustements se font toujours mais le résultat est à minima satisfaisant. Vous allez trouver toujours quelques petits malins qui vont toujours dire que par ci par là la digue ne tient pas. Est-ce que c’est ça ce qui est prévu par rapport à la valeur communiquée ? tout ça », dit le ministre en faisant allusion aux critiques qui fusent sur les réseaux sociaux accompagnées des images d’une partie de la digue présentée par les internautes comme détruite par les eaux de pluie.

Selon le ministre, cette partie filmée et relayée n’est pas encore travaillée moins encore achevée et que c’est juste de la mauvaise foi. « Tant que la réception n’est pas faite, les travaux ne sont pas finis. Qu’on laisse les gens travailler. Dès lors que le travail est fini on pourra venir et dire que là il y a des erreurs.  D’ailleurs l’erreur est humaine donc ça peut arriver mais je suis entouré des ingénieurs et techniciens qualifiés qui accompagnent l’entreprise pour respecter les normes indiquées par le marché ».

Critique balayée aussi d’un revers de main par l’ingénieur Zoumki Ouzané, contrôleur de ce chantier de construction qui rassure la population qu’un travail de qualité est en train d’être fait pour protéger les habitants du 9e arrondissement.

Tchadanthropus-tribune avec Tchadinfos

824 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire