Communication de Madame le Secrétaire d’État aux Affaires Étrangères et aux Tchadiens de l’Étranger, Kassiré Isabelle Housna, à l’endroit du corps diplomatique accrédité au Tchad sur les récents événements.

Excellences, Mesdames et Messieurs les Chefs de missions diplomatiques et Représentants des Organisations internationales accrédités au Tchad,

Tout d’abord, je tiens à vous remercier au nom du gouvernement de la République du Tchad d’avoir répondu à la présente rencontre, dont le but est de vous informer de manière officielle sur les événements qui se sont déroulés dans la nuit du 27 au 28 février 2024 dans la ville de N’Djamena. Ces malheureux événements ont entraîné des pertes en vies humaines, parmi lesquelles celle de l’opposant Yaya Dillo Djerou, Président du Parti Socialiste Sans Frontière.

Pour remonter aux faits, vous vous souviendrez que le Président de la Cour suprême a été victime d’une tentative d’assassinat le 27 février 2024. Suite à cette tentative, une enquête a été ouverte pour identifier et arrêter les auteurs et leurs complices.

Vers 19h, le 27 février, le nommé ABAKAR TERAP, membre du Parti Socialiste Sans Frontière et l’un des principaux acteurs de la tentative d’assassinat contre le Président de la Cour Suprême, a été interpellé par les forces de l’ordre. Ces dernières ont fait face à une vive résistance avant de l’appréhender et de le maîtriser. Blessé, il a été admis à l’hôpital pour recevoir des soins.

Après avoir appris cette arrestation, un groupe d’individus conduit par le Président du PSF, Monsieur Yaya Dillo, a d’abord tenté de récupérer le blessé à l’hôpital. Les forces de l’ordre sont intervenues immédiatement et ont transféré l’individu dans un autre centre hospitalier plus sécurisé. Par la suite, ce même groupe a attaqué, dans la nuit du 27 février 2024, les locaux de l’Agence Nationale de Sécurité d’État, avec des armes lourdes.

Mesdames, Messieurs,

L’attaque contre l’Agence Nationale de Sécurité de l’État est un acte de rébellion que le gouvernement ne saurait tolérer. Le 28 février, les forces de l’ordre ont reçu l’ordre d’arrêter l’instigateur en chef de l’attaque en la personne de Monsieur Yaya Dillo, qui a opposé une résistance. Malheureusement, il a trouvé la mort.

Le Gouvernement considère que cette attaque n’est pas fortuite et vise à perturber le processus de transition, dont le dernier virage est amorcé avec l’annonce du chronogramme des élections présidentielles.

Le Tchad, en tant que nation souveraine, est fermement engagé à préserver la stabilité, la sécurité et l’intégrité de ses institutions démocratiques.

Le Gouvernement compte sur votre soutien diplomatique habituel dans son engagement à faire respecter l’État de droit et à continuer à l’accompagner vers une fin de transition apaisée, aboutissant à des élections libres, crédibles et transparentes.

L’attaque brutale menée par les partisans de Monsieur Yaya Dillo contre les locaux de l’État constitue une violation flagrante de nos principes constitutionnels et de l’ordre public.

Tout en déplorant la tournure prise par ces événements malheureux, le Gouvernement met en garde toute personne qui tenterait de remettre en cause le processus de transition, la paix et la stabilité du pays.

Merci de votre attention.

Tchadanthropus – tribune

526 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire