Le nombre des membres du CNT a été revu. Il passe de 93 à 187 par la nomination de 94 nouveaux membres prenant en compte les politico-militaires signataires de l’accord de paix de Doha.

À cet effet, la Commission Ad-hoc propose la clé de répartition suivante pour la désignation des 94 nouveaux conseillers nationaux :

  • 10 conseillers nationaux issus des partis politiques représentés à l’ancienne Assemblée Nationale ;
  • 09 conseillers nationaux issus des partis politiques non représentés à l’ancienne Assemblée Nationale ;
  • 06 conseillers nationaux issus des personnes ressources ;
  • 04 conseillers nationaux issus des forces de défense et de sécurité ;
  • 03 conseillers nationaux issus des organisations de la société civile ;
  • 03 conseillers nationaux issus des autorités traditionnelles ;
  • 03 conseillers nationaux issus des organisations des jeunes ;
  • 03 conseillers nationaux issus des organisations des femmes ;
  • 02 conseillers nationaux issus des groupements des syndicats ;
  • 02 conseillers nationaux issus des personnes vivant avec un handicap ;
  • 02 conseillers nationaux issus des ordres professionnels ;
  • 02 conseillers nationaux issus Dr la Diaspora ;
  • 45 conseillers nationaux issus des mouvements politico-militaires signataires de l’Accord de Paix de Doha.

Le Comité précise que l’élargissement du CNT entraine aussi l’augmentation du nombre des membres du bureau du CNT qui passe de 10 à 18 pour prendre en compte le maximum de corporations et les politico-militaires. Il y aura ainsi le PCNT assisté de 8 Vice-présidents, 8 Secrétaires de séance, un Questeur et un Questeur adjoint.

Le CNT aura pour mission de suivre et contrôler l’exécution par le Gouvernement des résolutions et recommandations du DNIS.

Tchadanthropus-tribune

918 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire