L’atelier technique de suivi et évaluation des recommandations et résolutions du dialogue national inclusif et souverain (DNIS) organisé par le haut comité de pilotage (HCP) a pris fin le 1er avril. L’objectif de cet atelier est l’élaboration et la mise en place des mécanismes adéquats pour la mise en œuvre effective des recommandations et résolutions du DNIS.

 

La défense, sécurité, paix cohésion sociale et réconciliation nationale ; le retour à l’ordre constitutionnel ; la gouvernance et de l’état de droit et enfin la relance économique et l’amélioration des conditions de vie de la population sont entre autres les 4 axes autour desquels sont centrés les travaux.

 

Pr Paul Batibonak, expert en suivi et évaluation, a rappellé le caractère crucial de cet atelier dans ce contexte de transition. C’est pour cela qu’il dit : ” S’agissant de la transition, le suivi et évaluation n’est pas seulement un outil d’aide à la décision. Il est devenu un dispositif d’accompagnement, intégré à l’objet même de l’institution dans une double responsabilité de transparence et d’apprentissage“.

 

Il poursuit qu”il ne suffit pas de se contenter d’une mise en œuvre approximative, sélective, superficielle, détournée mais bien d’une mise en œuvre dans le respect des textes et de l’esprit du consensus auquel sont parvenus les participants aux différents dialogues.

 

Pour sa part, Ngambaye Ndjegoltar Ndjerakor Armand, vice-président du HCP, a appelé ses collaborateurs à la sincérité dans leurs réalisations. ” Notre mandat est affirmé et très net. Faisons en sorte que le réalisme, la sincérité et la conformité guident nos actions. Au demeurant et conformément au chronogramme présenté, travaillons à créer un contact entre les organes de mise en œuvre et les représentants des parties prenantes pour maintenir et perpétuer la dynamique du dialogue, du consensus et l’objectif de la refondation“.

 

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

1903 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire