Depuis l’imbroglio diplomatique entre les États-Unis et le Tchad, plusieurs langues ont commencé à se délier. Au-delà de l’affaire touchant l’aviation nationale et l’ADAC, le problème des passeports diplomatiques, passeports de service, ordres de mission et autres passe-avants continue dans l’animosité générale. Plusieurs de nos passeports diplomatiques et de service se trouvent volatilisés auprès des plus offrants. Le clientélisme, le népotisme et la corruption ont fini par ternir l’image de notre pays. Plusieurs Darfouri arborent le passeport diplomatique tchadien comme si s’était le sien, ensuite viennent s’y ajouter les plus offrants. Dernièrement, les réseaux tchadiens évoquent la découverte d’un passeport diplomatique tchadien retrouvé sur un Irlandais trafiquant de drogue. Voilà une réalité qui risquerait de faire jaillir la colère collective, et surtout mettre à nu la nature du régime MPS… À suivre.

Tchadanthropus-tribune

2937 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article