C’est une des incuries de notre administration. Un État incapable de mettre à la disposition de ses citoyens une carte d’identité́, un passeport. Pour espérer avoir le précieux sésame, il faut graisser la patte à la mafia qui a pris en otage le système de délivrance et bloque de quatre fers depuis septembre le lancement des activités de l’Agence nationale des titres sécurisés

(Anats) qui à provisionné 100.000 passeports biométriques,700.000 cartes d’identité nationale dont la fiabilité́ a été certifiée la Cemac. Face à cette mafia, même le tout puissant Mahamat Abali Salah, ministre de la défense et de la sécurité́ est à La peine. Et le reste des Tchadiens obligé de faire un chemin de croix pour une simple pièce d’identité.

Selon notre enquête, plus de 100 000 passeports, 700 000 cartes d’identités dorment dans les cartons alors que les Tchadiens triment pour obtenir ces documents essentiels à plusieurs égards…

Lire ci-dessous la page scannée du journal le Pays

Page 3 le Pays sur ANATS PDF

Tchadanthropus-tribune avec le Pays

1149 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article