Situés à proximité du site de construction des centrales solaires photovoltaïques sont inquiets. Leurs maisons ont été badigeonnées pour un éventuel déguerpissement.

Ce matin, nombreux sont les habitants qui ont fait le déplacement chez les chefs de carré pour s’enquérir de cette triste nouvelle.

Hier après la cérémonie de pose de la première pierre de construction des centrales solaires photovoltaïques de Gaoui, des agents de la Mairie centrale et ceux de la commune du 8e et 10e arrondissement ont procédé au badigeonnage en blanc des maisons situées aux alentours du site des centrales solaires.

Le président du comité de crise de Gaoui, Haroun Adam Abdramane que notre reporter a interrogé se dit surpris par cette action, car, explique-t-il, les maisons badigeonnées ne sont pas une réserve de l’État puisque les propriétaires détiennent des titres fonciers dûment signés par les services de domaine.

Haroun Adam Abdramane demande aux autorités et à l’entreprise en charge de la construction de ces centrales de revenir sur leur décision.

Tchadanthropus-tribune

639 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article