Depuis quelques semaines il y a une sorte d’arnaque organisée par la douane pour soutirer de l’argent aux paisibles citoyens par rapport au dédouanement des véhicules qui circulent déjà depuis des années.

D’abord cette activité illicite a commencé à l’entrée nord de la ville de N’Djamena vers Djermaya et pont Belilé précisément. Les douaniers te demandent les documents afférents au dédouanement du véhicule et vérifie la valeur.

Il faut rappeler que la plupart de ces véhicules sont des véhicules de 2e main provenant de l’Europe et des États-Unis d’Amérique assez souvent transitant par le port de Cotonou. Ces véhicules sont dédouanés par la même douane tchadienne à Mao ou Bol.

Les informations recueillies affichent que les voitures des années 2003 jusqu’à 2015 ont une valeur en douane de 750 000 FCFA et 1 300 000 FCFA, et actuellement avec ce contrôle inopiné qui frise l’arnaque, si on vérifie que le dédouanement d’une voiture de 2011 a une valeur est 900 000 FCFA, sur place on t’arrache le véhicule pour l’amener à la direction des douanes de Toukra, ensuite on demande au citoyen de payer 500 000 FCFA comme une différence. Sinon le pauvre citoyen malchanceux se trouvant entre leur griffe devra payer entre 100 000 et 200 000 FCFA à titre d’amendes comme corruption avant que la voiture ne soit rendue, tout cela sans aucun justificatif en contrepartie.

Le contrôle quasi quotidien est en train de se faire actuellement à N’Djamena. Plusieurs de nos compatriotes sont victimes de cette arnaque par ce temps de précarité féroce en temps d’inondation et de pandémie.

Quand le citoyen tchadien sera respecté ?

Tchadanthropus-tribune

1371 Vues

  • Quand tous les tchadiens seront unanimes un jour et décident de dire nom à l’injustice pour l’amour du pays.

    Commentaire par Mahamat Adam Moussa le 27 août 2020 à 15 h 05 min