Abdelkrim Mahamat Charfadine alias Beguéra est-il taillé pour le poste de DG des douanes ? Sans doute non si la question est posée aux Tchadiens. Pire, son passage comme DG des douanes laisse un gout amer sur les recettes de cette institution, et les commerçants dans leur ensemble commencent par parler. Rétro commission, arnaque, confiscation des biens sont observées sous les ordres de ce directeur général. 

En province, Moundou, Doba, Koumra, Sarh jusqu’à la frontière avec le Cameroun. À l’est à la frontière avec le Soudan et au nord sur les routes qui vont vers la Libye, il a installé ses hommes à lui qui prélèvent hors lois de l’État. Certaines recettes ne sont même pas déclarées. L’individu use et abuse de sa proximité immédiate avec le président tchadien pour sévir sans qu’une voix parallèle ne vienne le rappeler à l’ordre. 

Beguéra ne respecte aucune hiérarchie, et c’est ce qui le met toujours en porte à faux avec le ministre des Finances. Plusieurs décisions sont faites à l’emporte-pièce sans consulter le ministère des Finances dont il dépend. 

Il ne s’agit pas ici de critiquer pour critiquer. Plusieurs commerçants qui ont joint la rédaction expriment leurs ras-le-bol face aux diktat des agents véreux qui répondent directement au DG. La dernière mise au point du ministère des Finances sur le blocage des produits à l’exportation est son œuvre. Il est demandé à chaque camion de marchandises de payer 70 000 FCFA avant que la cargaison ne termine sa route. Il a fallu un communiqué du ministère des Finances pour débloquer une situation qui est restée plusieurs jours sans solution.

La direction des douanes mérite un DG ayant la capacité de lire et d’assainir une direction où sont perchés des gens qui font du trafic sur le dos de l’État.

Les partenaires du Tchad ne vont pas quotidiennement se laisser gruger par un régime qui ne permet pas de mettre en lumière des vrais professionnels du secteur. La direction des douanes est devenue de nos jours un gibier que chacun vient dépecer pour son propre compte, mais on ne sert pas l’État en premier. 

Le Tchad mérité mieux. 

Tchadanthropus-tribune

1023 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article