Est à dire que le projet des travaux de drainage du 8 arrondissement initié en 2018 d’un coût de 9 milliards finance par la France que SATOM avait en charge des travaux est un échec un château en sable partie en fumée

Début des travaux des canaux de drainage de N’Djamena

Le 13 novembre 2018, la ministre de l’Aménagement du Territoire, du Développement de l’Habitat et de l’Urbanisme, Mme Achta Ahmat Brémé, et le 1er adjoint au maire de N’Djamena ont posé la 1e pierre des canaux de drainage des quartiers Est et Nord de la capitale, en présence des bailleurs du projet le chef de la délégation de l’Union européenne et l’Ambassadeur de France. Cette cérémonie marque le début des travaux pour la réalisation de deux bassins de rétention, de deux canaux de drainage, et d’une puissante station de pompage.

Le 13 novembre 2018, la ministre de l’Aménagement du Territoire, du Développement de l’Habitat et de l’Urbanisme, Mme Achta Ahmat Brémé, et le 1er adjoint au maire de N’Djamena ont posé la 1e pierre des canaux de drainage des quartiers Est et Nord de la capitale, en présence des bailleurs du projet le chef de la délégation de l’Union européenne et l’Ambassadeur de France. Cette cérémonie marque le début des travaux pour la réalisation de deux bassins de rétention, de deux canaux de drainage, et d’une puissante station de pompage.

L’Ambassadeur de France au Tchad, M. Philippe Lacoste

L’Ambassadeur, chef de la Délégation de l’Union Européenne, M. Bertrand Soret

Mme la Ministre de l’Aménagement du territoire, du Développement de l’Habitat et de l’Urbanisme, Mme Achta Ahmat Brémé

  1. le Maire 1er adjoint de la ville de N’Djamena, M. Oumar Abdallah Lebine

La Maire de la commune du 8ème arrondissement de N’Djamena, Mme Fatimé Abdoulaye.

Le coût de cette infrastructure d’envergure en plein milieu urbain dépasse les 14 millions d’euros (9 milliards de FCFA). Elle s’inscrit dans un programme plus large consacré à l’eau et l’assainissement à N’Djamena d’un montant total de 25,5 millions d’euros, 18 provenant du Fonds Européen de Développement de l’Union Européenne et 7,5 de l’Agence Française de Développement qui assure la gestion de l’ensemble. La conception du projet est assurée par BRL Ingénierie et la réalisation confiée à SOGEA-SATOM. La durée prévisionnelle du chantier est de 25 mois.

Le discours de l’Ambassadeur de France au Tchad, M. Philippe Lacoste

Le communiqué de presse

Le plan du projet

Les préalables ont été longs car il a fallu, dans le respect des meilleures pratiques internationales, dégager les emprises souvent occupées et reloger les personnes concernées.

A l’issue des travaux, 200 000 habitants de ces nouveaux quartiers ne vivront plus des inondations destructrices et parfois mortelles. L’impact en matière de santé publique devrait être significatif, l’accès en toutes saisons améliorées et le patrimoine, public comme privé, mieux protégé.

Lu pour vous sur Facebook 

Tchadanthropus-tribune

72 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article