Le Secrétaire Général de l’Alliance  des Defenseurs des Droits Humains et de l’Environnement au Tchad (ADHET) Abba Daoud Nandjedé, réagit sur  la situation sociale dans laquelle le pays se trouve avec l’augmentation du prix du carburant, la grève lancée par les principales  centrales syndicales etc. C’est  a travers un point de presse fait ce Mercredi 13 mars 2024 à la maison des Médias du Tchad.

Pour Abba Daoud Nandjedé, « Certes le gouvernement se doit de chercher des solutions évidentes pour palier à la réccurente pénurie de carburant liée à la capacité de production limitée de la raffinerie qui contraste avec la contrebande sauvage du carburant vers les pays voisin. Mais à quoi servent les services de Douanes spécialisés dans la contrebande qui s’acharnent sur les paisibles citoyens en pleine ville? Devait il s’interroger ?

Dans ses  interrogations,  il se questionne également sur l’utilité des mécanismes  d’aides et de cooperation bilaterale et multilatérale, sur des fonds d’urgence et les prélèvemenrs fiscaux dû à la sécurité alimentaire. Pour lui, la population sur qui   les prix élevé du carburant se reposent n’a pas non plus des moyens.

Face à ses urgences sociales, le Secrétaire Général de l’ADHET appelle les autorités à proceder à la baisse subsentielles des prix du carburants; à l’ouverture des négociations avec la centrale syndicale revendicative. Aussi demande t-il une consultation politique inclusive pour une campagne électorale sereine et l’implication active des organisations de la société civile pour l’activation et l’intensité d’une campagne de sensibilisation citoyenne pour la participation électoral active.

A noter que l’ADHET vient de reprendre ses activités après  sept(7) mois de congés sabbatique.

Le Tchadanthropus-Tribune

406 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire