Dans une vidéo qui passe en boucle sur les réseaux sociaux, on observe des militaires qui brutalisent à coup de fouet une femme sans défense. On voit en toile de fond un véhicule Toyota apparemment militaire, et les voix entendues en sourdine ne laissent plus de doute sur le patois utilisé. La langue parlée est l’arabe tchadien, ce qui veut dire que ces militaires sont tchadiens. Reste à savoir à quel but cette femme est tabassée de cette manière. Une enquête doit être diligentée pour déterminer la nature de ces gestes nauséabonds. Que les responsables soient retrouvés et punis selon la loi, s’il en existe dans ce pays de prédateurs. Le droit de l’homme n’est pas différent du droit de la femme. Et si on considère que celle-ci est la mère du monde, qu’on lui rende justice.

Tchadanthropus-tribune

1069 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article