Pourquoi certains énergumènes cherchent à tout prix salir la personne et la réputation du Ministre du Pétrole et de l’Énergie sur la situation des 64 ex-contractuels de la Société de Raffinage de N’djamena ? Contrairement aux propos de quelques énergumènes qui sont payé pour mentir et salir la personne de Oumar Torbo Djarma, Ministre du Pétrole et de l’Énergie sur la situation des 64 ex- salariés de la Société de Raffinage de N’djamena, il est important d’éclairer la lanterne de lecteurs que le Ministre Oumar Torbo a hérité ce conflit opposant la Raffinerie et une partie de ses employés (64 ex salariés) et il n’a aucune intention de le remplacer par d’autres.

Tout d’abord, il n’est pas superflu de rappeler les faits pour situer les lecteurs sur la situation des 64 ex employés de la Raffinerie. En effet, en novembre 2017, dans le cadre de renforcement du personnel tchadien à la Raffinerie, plus de cent vingt (120) jeunes tchadiens ont été recrutés par voie de concours et placés sous le régime du Contrat à Durée Déterminée (CDD).

A l’approche de l’échéance des termes des contrats (CDD) novembre 2019, une évaluation (interne et externe) a été faite par la Raffinerie pour évaluer l’adéquation entre les exigences des postes occupés par les employés tchadiens et les compétences mises en œuvre, afin d’apprécier leurs performances. A la suite de cette évaluation, sur les cent vingt (120) employés tchadiens évalués, cinquante-huit (58) salariés ont franchi l’étape des tests et ont bénéficié d’un Contrat à Durée Indéterminée (CDI) et les soixante-quatre (64) n’ont pas vu leurs Contrats renouvelés.

Il est aussi important de rappeler que des lettres de notifications ont été adressées aux 64 ex-employés de la Raffinerie suivi du paiement de leurs droits sociaux après l’échéance des termes de leurs Contrats (CDD). Il faut aussi noter que le recrutement et le non renouvellement des contrats ont lieu avant l’arrivée du Ministre Torbo à la tête du Département.

Le Ministère en charge du Pétrole, après avoir été saisi de cette situation, a rencontré les représentants des 64 ex-employés et a examiné toutes les voies de recours légales pour les rétablir dans leurs droits s’ils étaient victimes de licenciement abusif.

C’est dans ce sens qu’un comité interministériel chargé de définir la stratégie de nationalisation des postes à la Société de Raffinage a été mis en place par le Ministère en charge du Pétrole et celui en charge de la Fonction Publique. Ledit comité a examiné avec minutie le cas des 64 ex-employés et a recommandé la reprise de 64 remerciés après évaluation ou test.

En réalité il s’agit des Contrats à Durée Déterminée qui sont arrivés à terme et dont la faculté de renouvellement revient à l’employeur (Raffinerie) conformément aux dispositions de l’article 140 et suivant du Code de Travail tchadien.

Toutefois, considérant le volet social pour faire revenir ces ex-employés, et pour soutenir la pertinente Politique de l’emploi des jeunes prônée par les plus Hautes Autorités du pays, le Ministre du Pétrole Oumar Torbo Djarma, quatre (4) mois après sa nomination à la tête du Département du Pétrole a recommandé à la Sociedad de Raffinage, la reprise des 64 ex- contractuels, tout en renforçant leurs capacités. La Raffinerie a accepté le principe, mais insiste sur la réévaluation des 64 ex-employés avant leur reprise.

Récemment, le Ministre Torbo a saisi la Société, et en exécution des Instructions de la Haute Hiérarchie, pour demander une fois de plus au DG de la Raffinerie de réhabiliter tous les 64 ex-employés sans délai et aucune condition.

NB : Si cela ne tenait ou ne relève que de la compétence du Ministère du Pétrole et de l’Énergie, les 64 ex-salaries ne seraient remerciés par la Raffinerie.

Il est à noter aussi que la reprise de ces 64 dans leurs postes est acquise et sera matérialisée courant ce mois d’août rapportent certaines personnes proches de la Raffinerie.

Arrêter de salir et de diaboliser le Ministre Torbo Djarma sur cette situation qu’il a faut-il le rappeler, héritée et n’a aucune intention de les remplacer par les autres.

Correspondance particulière.

 

Adoum Hissein

621 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire