L’ex-ministre Oumar Yaya a choisi de répliquer par rapport à un article publié et dont l’auteur est le nommé « ASSEIF KHALID » le 30 mars 2021 sur Tchadanthropus-tribune. Ceci est son droit, et la rédaction lui donne la possibilité de le faire.

Journaliste de formation et homme politique, j’aurais pu laisser cet article passé sous silence sans réagir comme pour beaucoup d’autres, montés de toutes pièces contre ma personne pour tenter de nuire à ma réputation. Mais le timing choisi à desseins par le pseudo auteur, sa haine à vouloir fabriquer coûte que coûte un article pour rappeler et entacher ma gestion du Covid d’il y a neuf mois quand j’étais au Gouvernement, les contrevérités cousues de fil blanc pour tenter de me rabaisser et les mensonges grossiers fabriqués sur ma modeste personne, souillant ma dignité et mon honorabilité m’ont interpellé, non pas pour lui répondre violement en lui  déversant tous les aigreurs comme il s’est attelé à le faire maladroitement, mais pour lui rappeler quelques éléments de bon sens car, avant de s’attaquer à quelqu’un, il faut s’entourer d’un minimum de preuves.

Toutefois, je lui concède cet amateurisme dans l’art de nuire puisque mon « détracteur » s’est lui-même voilé la face en se cachant derrière un pseudonyme même si je pouvais plus ou moins deviner de qui, il s’agit.

Parlant de l’article, objet de la réaction, l’auteur, avant même de donner un titre déclare aux éventuels internautes qu’il leur vend un bon article sans laisser les consommateurs eux-mêmes apprécier son produit.

N’ayant pas trouvé une information fraiche et actuelle pour nuire à sa proie, il retourne, neuf mois plus tôt, pour regarder dans la gestion/Covid du ministre Oumar Yaya Hisseine pensant qu’il trouvera là, des agissements compromettants à l’effet de l’accabler.

Nourrissant une haine viscérale contre la personne du ministre Oumar Yaya, il commence son article par le « limogeage de Oumar Yaya du Gouvernement » comme si celui-ci avait commis un crime de parjure alors qu’il s’agissait simplement d’un remaniement du Gouvernement où quatorze (14) ministres étaient remerciés dont Oumar Yaya Hisseine. Ce qui est tout à fait normal dans la dynamique du pouvoir.

Il poursuit son article en s’interrogeant sur la destination des 500 Millions de FCFA alloués au Covid tout en affirmant que certaines sources du ministère de la Communication ont déclaré que le ministre Oumar Yaya Hisseine aurait mis cet argent dans sa poche. Imaginez une telle affirmation : « Mettre 500 millions dans la poche » et ne pas s’inquiéter pendant neuf mois ? Je voudrais rappeler à cet « enquêteur autoproclamé » que le ministère de la Communication ne gère pas les fonds alloués pour la mobilisation et sensibilisation/Covid.

La gestion de ces fonds est dévolue au sous-comité mobilisation, coordonnée par le ministre de la Communication et celui de l’Administration du Territoire. Les fonds sont déposés dans une banque de la place et leur retrait obéit aux signatures obligatoires de deux coordonnateurs. La clé de répartition est définie en fonction de la liste retenue des ONG, Associations et autres prestataires de service de COVID dont les organes de presse et les religieux qui ont bénéficié de ces fonds. La gestion de ces fonds a été faite dans la transparence la plus totale et les documents sont là pour l’attester.

Monsieur le correspondant, vous affirmez gratuitement sans aucune preuve que cet argent m’a permis d’acheter un vaste et somptueux appartement dans le quartier NDjari. Monsieur, puisque vous avez peur de m’affronter en face en utilisant un nom qui n’est pas le vôtre, même si je devine de qui il s’agit, je voudrais vous rappeler que je n’ai pas vu un appartement digne de noms à NDjari. Ma maison qui vous empêche de dormir et qui vous fait la colique n’est pas achetée clé en main.

Elle est le fruit d’un dur labeur de 25 Ans de fonctionnariat, achetée en 2006 en présence des voisins qui sont encore vivants et qui peuvent bien témoigner. Cette maison que vous appelez appartement a été transformée en une école privée de 2007 à 2015. C’est en 2016 que j’ai fermé l’école privée pour commencer la construction.

Pour votre information, puisque vous vous êtes inscrit dans la logique de nuisance, je vous apprends que j’y habite depuis janvier 2020 avant la survenue de Covid et je suis fière de l’avoir construite après des années de sacrifices. Je voudrais aussi vous informer que je ne suis pas propriétaire d’un immeuble à deux étages en construction à la rue de 40m. Monsieur le correspondant particulier de Tchadanthropus, si vous voulez évaluer mes biens acquis depuis ma première prise de fonction, vous n’avez pas à vous cacher pour filmer ma maison, je suis prêt à vous aider dans l’inventaire des biens si tant est votre haine à mon égard.

Je vous rappelle aussi que mes 25 ans de fonctionnaire avec tous les avantages et les promotions que j’ai obtenus m’ont permis de m’organiser, de planifier ma vie et d’améliorer mes conditions d’existence chaque fois que les opportunités se présentent à moi. Vous avez commis le péché de ne pas vous renseigner sur mon pédigrée. Je vous informe que c’est un parcours professionnel de 25 Ans qui vous aurait permis d’éviter certaines affirmations si vous aviez pris connaissance.

Beaucoup de ceux qui m’ont côtoyé le savent. On ne devient pas riche avec l’argent du fonctionnaire. On ne vole pas pour construire sa vie. Mais si on s’organise, on planifie et on investit ce qu’on acquiert honnêtement, on peut très bien mener une vie descente. Malheur à ceux qui ne savent pas s’organiser avec les avantages sains que leur procure leur position administrative pour donner un sens à leur vie.

Malheur à ceux qui sont tout le temps entrain de critiquer et de compter les biens d’autrui.  Rien ne peut s’obtenir sans le travail, l’organisation et la planification. Je suis fière d’avoir gagné dignement ma vie. Je continue à m’organiser pour en améliorer davantage, n’en déplaise aux spécialistes de dénigrement gratuit avec lesquels, je n’ai jamais couru dans le même couloir.

Monsieur, vous dites que je ne suis pas inquiété par ma gestion calamiteuse du Ministère. Je vous rappelle une fois de plus que les fonds COVID ne relèvent pas du budget du département et ne sont pas logés au ministère de la Communication.

Le ministre de la Communication est désigné en son temps, comme coordonnateur du sous/comité mobilisation du grand Comité de riposte sanitaire. Si vous voulez avoir des renseignements sur ma gestion du Covid, orientez-vous vers le sous-comité/mobilisation au lieu de vous peiner à ressasser chaque fois les sources du Ministère qui ne vous sont pas utiles pour votre enquête.

Pour ce qui est de ma gestion du ministère que vous avez qualifié de calamiteuse, je vous renvoie vers  mes anciens collaborateurs pour vous permettre de vous faire une idée de mes 20 mois de gestion.  Vous affirmez plus loin que je suis protégé par l’Inspecteur Général d’État qui se trouve être quelqu’un de la même province que moi. Je ne sais pas ce que vous insinuez. Est-ce un plan monté pour imputer faussement des accusations à ma personne ; pour dresser l’Institution contre moi ou bien pour me faire peur ? Je ne suis pas de ceux-là qui frémissent à la simple évocation du nom de cette Institution.

L’Inspecteur Général de l’État n’est pas un poste de chantage et de règlement de comptes. L’Institution n’est pas créée pour protéger les parents ou les frères, contrairement à ce que vous pensez. J’ai beaucoup du respect pour cette Institution et pour ceux qui ont prêté serment et qui l’animent. Je ne me reproche rien et j’ai la conscience tranquille. Seul Dieu protège, seule la vérité protège. Un individu fut-il frère ou parent ne peut vous protéger si vous êtes dans la compromission.

Cher correspondant particulier, si vous savez combattre, ne croyez pas que cela suffit. Il vous faut apprendre l’art d’abattre aussi. C’est l’ultime exercice pour parvenir à éliminer l’ennemi. Sinon votre travail reste inachevé.

Oumar Yaya Hisseine, Ancien ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement.

559 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire