D’après une correspondance envoyée à la rédaction, l’activiste Baharadine Berdeï, devrait être présentée par l’ANS devant un juge. Il sera formellement inculpé pour détention illégale d’armes de guerre et diffusion des fausses informations portant atteinte à Idriss Deby par procédé informatique comme l’a laissé entendre un certain le ministron Djimet Arabi.

Il ne reste qu’à lui ajouter la charge de rébellion dans le but d’alourdir pénalement le dossier.

Lors de son arrestation brutale, plusieurs hypothèses attestent que l’ANS aurait réussi à introduire cinq Kalachnikovs dans son logement afin de l’incriminer davantage. Mais en réalité il détenait pour sa défense personnelle un simple pistolet avec un permis qui lui aurait été accordé.

Son placement sous mandat de dépôt dans les cellules de l’ANS sera requis par le parquet.

Idriss Déby aurait personnellement ordonné à sa justice aux ordres d’être impitoyable contre Baradine Berdeï, puisque l’activiste Baradine l’avait menacé d’introduire une saisine avec plusieurs preuves et témoignages accablants sur les horribles crimes des droits de l’homme auprès de la commission des droits de l’ONU à Genève.

C’est pourquoi il devrait servir d’exemple en vue de dissuader tous ceux qui oseraient attaquer son système des cruautés. Déby s’acharne contre un activiste de droit de l’homme alors que des médecins français lui auraient, installés une poche de sécrétion ventrale pour l’aider à supporter son cancer terminal… La certitude absolue, c’est que l’heure de sa fin s’approche à grands pas …

Bonne nuit à demain.

Sinine Bahr Sergouno

Tchadanthropus-tribune

890 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article