Dans la suite de l’affaire qui a engendré malheureusement la mort sur torture d’un de nos compatriotes, il est reconnu coupable le commissaire Abdelkérim Haroun Nassour de la CSP 7, qui a personnellement torturé un jeune citoyen, mort plus tard à cause des chocs qu’il a reçus. Il paye 10 millions de FCFA et il est déchu de corps de police. Le parquet demande l’incarcération directe en prison pour 5 ans. Pourvu qu’il le fasse.

Les autres témoins ont été reconnus comme directement impliqués dans l’esprit de la torture, ils vont payer 1 million d’amendes et 5 ans de prison.

L’agent de l’ANS ne serait pas reconnu comme tel, car il ne saurait être impliqué dans cette macabre histoire.

Quoi qu’il en soit, ces délits doivent être punis. Il ne saurait être accepté que de les soustraire à la prison et les envoyer libre ailleurs pour qu’ils vivent tranquillement. Il faut le noter, qu’assez souvent de nos compatriotes proches de Déby, envoie leurs parents dans leurs villages, donc loin des yeux des familles victimes. Ces individus purgent juste une interdiction de revenir dans la capitale jusqu’à un certain temps, puis ils reviennent narguer les Tchadiens. Cette forme d’injustice ne doit pas passer.

Tchadanthropus-tribune

796 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article