Au Tchad, l’avocate de l’opposant politique Ngarial Modeste, mort ce mardi 27 juillet 2021 en détention, accuse l’État tchadien d’être responsable de la mort de ce dernier. Elle demande que d’autres détenus politiques, encore entre les mains des renseignements militaires, soient remis à la justice pour leur sécurité.

Écouter le lien sur RFI

 

 

 

 

 

 

268 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire