Le défenseur de droits de l’homme et secrétaire général de la convention tchadienne de droits de l’homme (CTTDH) est pour la énième fois devant la police ce jeudi 15 juillet 2021.

Une fois de plus les autorités du pays lui reprochent sa sortie sur la disparition des prisonniers de guerre. Une disparition mise en avant par les différents acteurs de la politique et associations au Tchad, et Mr Mahamat Nour Ibedou à travers la CTDDH avait repris les termes d’annonce.

Si les autorités de la transition devraient contester ces accusations d’exécutions sommaires sur des prisonniers une première fois vu vivants, et après disparus, elles doivent montrer à la presse les camarades dont les noms ont été avancés, et aujourd’hui invisibles parmi les prisonniers à la maison d’arrêt de Klessoum.

Il faut noter que jusqu’à présent le camarade Ali Ibrahim et plusieurs autres prisonniers ne sont plus vues depuis les premières vidéos publiées où ils apparaissent vivants jonchés sur des véhicules.

Mahamat Nour Ibedou est dans son rôle de dire ce qui ne va pas dans une société comme la nôtre. S’acharner quotidiennement contre lui à chaque fois qu’il fait une sortie dénote une absence inique de respect envers les droits de l’homme, et faire entrave à la libre expression, condition obligée pour assoir une réelle démocratie.

Ces genres de comportements sont préjudiciables à la réconciliation nationale entre tchadiens, au moment où diton les volontés de rapprocher les Tchadiens se fait inéluctablement sentir.

Mahamat Nour Ibedou doit être laissé tranquille afin qu’il puisse exercer ses fonctions et son activisme pour les droits de l’homme sans complexe, et sans pression. Le Tchad de demain ne peut émerger sans le respect fondamental de droit de l’homme, et du citoyen. Les autorités de la transition doivent faire de ce sujet l’allié objectif afin que les partenaires du pays puissent assoir la confiance dans les échanges de coopération.

Libérez Mahamat Nour Ibedou pour l’essor de droit et de justice dans notre pays.

La rédaction

Tchadanthropus-tribune

796 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire