Dans un communiqué de presse de l’UST signé par son secrétaire général Mr Gounou Vayma Ganfaré, l’UST cite en exemple la suspension du secrétaire général légitime de la CTDDH, Mr Mahamat Nour Ibedou, puis la répression violente le 12 décembre dernier de la marche du parti des Transformateurs par la police, et la recrudescence des violences dans l’inter-Land avec la sempiternelle question de conflits intercommunautaires qui causent la mort de plusieurs de nos compatriotes.

Pour l’UST, la liberté d’Association est garantie par notre constitution. Le gouvernement tchadien à travers son ministre de la Justice Djimet Arabi a manigancé contre la CTDDH sur instruction d’Idriss Déby. Cette attitude n’honore pas le président de la République qui se dit champion de la Démocratie et de la Liberté des citoyens.

La démocratie, précise le communiqué, c’est accepter les activités de l’opposition et non les museler comme ce qui a été constaté le 12 décembre dernier contre la marche des transformateurs qui est une violation grave de la démocratie et de la liberté des citoyens.

Tchadanthropus-tribune

530 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire