Nul n’a le droit de s’opposer à la libre expression quand celle-ci s’inscrit dans le droit chemin de la dénonciation véridique. La mauvaise gouvernance a été pendant plusieurs décennies cette frustration qui a opposé les Tchadiens. Si notre pays est bien géré, avec un brin de patriotisme, personne ne serait encore là pour parler de lutte.

Ceux qui pensent que le monde est encore à l’époque médiévale doivent se rendre compte que les environnements ont changé, le monde est devenu un village planétaire, et tout se sait. Mr Larry a été victime des lobbys qui sont au centre des intérêts occultes, et qui pensent que le Tchad est leur butin de guerre.

– Quand tu critiques la mauvaise gouvernance, les brebis galeuses te collent des étiquettes et brevets pour te salir, soit tu es un ripou, un vendu, ou on t’a payé pour t’attaquer à l’autre, et pourtant tous les Tchadiens voient clairement les rapaces de la République, les seuls qui nourrissent leurs progénitures avec le sang frais des autres tchadiens, ceux qui n’ont personne pour parler pour eux.

– Dans ce pays, jadis le fossé n’existait pas entre citoyens, aujourd’hui vous avez la société des ripoux qui roulent en grosses cylindrées, tandis que juste à côté un père n’arrive pas à assurer les 3 repas pour sa famille. Les mêmes qui envoient leurs enfants à l’étranger, mais d’autres compatriotes même avec l’argent dignement gagner souffrent de ne pouvoir soigner dignement un membre de leur famille.

– S’il faut faire une comparaison, ce que celui qui vit aisément, l’approuve par le détournement de deniers publics, les faux marchés publics avec des dizaines d’avenants, des multimilliardaires voleurs et cupides. Mais ils s’arrogent le droit de ne pas vouloir qu’on les dénonce.

La prison Larry est faite pour les hommes, ceux qui s’engagent dans la volonté de la justice et l’équité de tous, mais malheureusement il y a toujours un prix à payer.

Bon retour parmi les siens, Ahamat Larry, et tant que tu dénonces l’injustice, sache que Dieu t’accompagnera toujours. Bon retour parmi nous… La lutte continue.

Tchadanthropus-tribune

751 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire