Il s’agit des 3 décisions dont l’une portant respect des principes d’équité, de pluralisme et d’équilibre de l’information par les médias publics et privés.

L’autre est relative à la règlementation du temps d’antenne et de l’espace rédactionnel dans les médias privés pendant la campagne électorale pour la présidentielle d’avril 2021 et la dernière décision concerne la règlementation du temps d’antenne et de l’espace rédactionnel dans les médias publics pendant la campagne électorale pour la présidentielle d’avril 2021.

L’Article 04 de la décision portant règlementation du temps d’antenne et de l’espace rédactionnel dans les médias privés pendant la campagne électorale pour la présidentielle d’avril 2021 stipule que tout média privé qui s’engage à couvrir la campagne électorale garantit à tous les candidats au sein des programmes de la période électorale des temps d’antenne et des espaces rédactionnels équitables ainsi que des conditions identiques de programmation.

L’article 9 de cette décision précise que si un médium privé décide de diffuser le message d’un candidat, il a l’obligation d’appliquer le même principe pour tous les candidats et la mention « spéciale campagne » doit être indiquée avant la diffusion ou publication du message par le médium.

Lors des échanges, nombreux sont les responsables des organes privés à réagir quant à l’équité et l’équilibre pendant la campagne électorale eu égard aux difficultés financières et matérielles que traversent certains organes et médias. « Organisez-vous en réseau et ça va très bien marché » conseille le président de la HAMA, Dieudonné Djonabaye, laissant les responsables de presses et médias dans un désarroi absolu.

Bendjo est venu définir une stratégie faisant place nette à sa la majorité qui l’emploi. Il sait très bien qu’il sera le premier à court-circuiter l’équilibre de parole entre Idriss Déby qui a la faveur de profiter des antennes en continu sur les médias publics.

Sachant qu’il y a aujourd’hui plusieurs médias indépendants dans le sérail des médias au Tchad, Bendjo essaye de mettre une stratégie en place, sans doute profitable à ses employeurs.

Avec l’avènement des réseaux sociaux, le monopole d’antan est révolu.

Tchadanthropus-tribune

481 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire