Avec la nomination, le 4 décembre, de Mahamat Adam Becher Mery comme chef du Comptoir national de l’or et des métaux précieux (CNOMP), le gouvernement tchadien concrétise enfin la mise sur pied de cet organisme public destiné à gérer l’achat et la vente de minerais dans le pays. Au Tchad, la majorité des revenus miniers proviennent d’activités à échelle artisanale, lors desquelles l’exploitation tout autant que l’exportation sont souvent clandestines. Afin de mieux contrôler l’achat et la vente de métaux précieux, ainsi que de mieux percevoir les taxes qui y sont liées, la compagnie publique Société nationale des mines et de la géologie (Sonamig) a créé en mai dernier le CNOMP. Toutefois, sans directeur pour le piloter, cette institution restait non-opérationnelle. Un atelier organisé en août par la Sonamig avait servi à définir la stratégie et les missions du CNOMP.

Tchadanthropus-tribune avec la lettre du Continent

1228 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article