Le géant suisse du négoce Glencore, qui cherche à quitter le pays depuis bientôt deux ans, ne désespère pas de trouver preneur pour ses champs de Mangara et Badila.

Cela fait bientôt deux ans que le trader Glencore tente sans succès de vendre sa filiale tchadienne Caracal Energy. Le processus de recherche d’un acquéreur, entamé en août 2019 avec l’appui à l’époque des banques Natixis et Morgan Stanley (AI du 27/08/19), semble toujours en cours. Selon nos informations, le responsable Engineering & Asset Integrity de Glencore, John Marland, s’est rendu au Tchad le 7 juillet pour faire visiter à de potentiels repreneurs le site de Mangara, détenu par Petro Chad Mangara (PCM), filiale de Caracal.

Ce gisement et celui de Badila (12 000 b/j à eux deux) ont été successivement convoités depuis fin 2019 par Trident et Africa Oil Corp (AOC, galaxie Lundin – AI du 24/09/19), mais la vente n’a jamais abouti. Glencore aurait récemment consenti à revoir ses ambitions financières, expliquant le regain d’intérêt pour ces champs.

L’inquiétude du personnel de Glencore

La perspective d’une cession ne réjouit pas les employés de PCM. Ces derniers ont fait parvenir à leur directeur général une lettre dans laquelle ils lui font part de leur inquiétude quant à une possible cession des actifs de la société. Ils indiquent notamment “qu’au cas où la compagnie [viendrait] à céder ses actions majoritaires”, ils souhaitent recevoir le paiement de leurs droits sociaux et soldes de tout compte avant la reprise par le nouvel acquéreur.

Le personnel craint de vivre le même sort que les employés d’Exxon Mobil, qui devraient être transférés chez la junior Savannah Energy (anciennement connue sous le nom de Savannah Petroleum) dans les prochains mois, une fois que les autorités tchadiennes auront donné leur accord au rachat des actifs de la major par Savannah (AI du 08/07/21).

Tchadanthropus-tribune avec la Lettre du Continent

474 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire