Le ministère de la Sécurité publique et de l’Immigration a par un arrêté rendu public ce lundi 25 mars, interdit l’organisation du congrès électif du Comité de crise du Syndicat des enseignants du Tchad prévue  du 26 au 27 mars 2024 à l’Ecole normale d’instituteurs bilingues de N’Djamena.

 

Selon l’arrêté, C’est une mesure conservatoire pour attendre la décision définitive de la justice sur la crise qui prévaut au sein du Syndicat.

Pour rappel, le tribunal de N’Djamena a autorisé le Comité de crise à organiser le congrès pour élire un nouveau bureau exécutif du Syndicat des enseignants du Tchad enfin de mandat  en première instance.

Depuis le début de l’année scolaire en cours, le bureau national du SET s’est divisé en deux. L’on a de l’autre côté  le comité de crise qui tient vaille que vaille à porter la voix des enseignants et se réclame légitime et estime que le bureau arrivé en fin de mandat est illégitime.

Le Tchadanthropus-tribune

337 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire