Ce 19 décembre, le salaire de nombreux enseignants grévistes a été suspendu. Il était d’abord question des membres du comité de crise dirigé par Djimhoudel Faustin. Mais celui-ci, contacté par Tchad info, affirme que ce n’est pas seulement eux mais plus de 6.000 enseignants.

 

Plusieurs enseignants ont confirmé n’avoir pas reçu le salaire de ce mois.

Pourtant au ministère des Finances, on nous assure que les salaires ont été normalement virés. Notre source ne confirme pas une suspension de salaire.

Quand nous nous sommes tournés vers le ministère de l’Education, on nous fait savoir que le directeur des ressources humaines est mieux placé pour nous répondre. Contacté, celui-ci indique qu’il est en dehors de N’Djamena depuis une semaine et qu’il n’a pas d’informations à nous donner sur le champ.

Du côté du ministère de la Fonction publique, on nous indique que c’est entre les ministères de l’Education et des Finances.

Les enseignants sont en grève depuis le 2 novembre. Ils revendiquent, entre autres, le remboursement des indemnités amputées lors des 16 mesures d’austérité en 2016, les effets financiers des avancements.

Malgré l’appel à la reprise du ministère de l’Education et du bureau national du Syndicat national des enseignants du Tchad (SET), les cours n’ont pas repris. En effet, un comité de crise dirigé par Djimhoudel Faustin a annoncé avoir dissout le bureau du SET et prolongé la grève jusqu’à satisfaction totale.

Entre-temps, le ministère a fait déployer des listes dans les établissements scolaires demandant aux responsables des établissements de tenir des listes d’absence.

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

461 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire