La HAMA ouvre son clapet s’agissant des médias privés – Mais y a-t-il de la place pour les autres candidats sur la chaine publique télé Tchad accaparée et familiarisée par le MPS, son président et sa présidente ? 

La Haute Autorité des Médias et de l’Audiovisuel (HAMA) a rappelé le 22 mars à tous les responsables des médias publics et privés ayant signé la charte des médias du Tchad en période électorale que la programmation et la diffusion et/ou publication des manifestations publiques, tournées, cérémonies solennelles d’inauguration ou de remise de dons organisées par des personnalités publiques, des chefs de partis, militants de partis et/ou candidats, des associations ou ONG dont les activités sont susceptibles d’être assimilées à de la propagande électorale sont interdites pendant toute la période de la campagne.

La HAMA invite les responsables des médias publics et privés au respect strict des dispositions de la présente décision, sous peine de sanctions.

Mais, cet organe ferme sa bouche quand il faut rappeler le régime en place sur l’exagération faite, et la privatisation de la chaine publique Télé-Tchad. Les autres candidats n’ont pas le même temps d’antenne que Idriss Déby et son armada de dictature.

Tchadanthropus-tribune

227 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire