Pourquoi tous les projets sérieux faits au Tchad n’aboutissent jamais pour le bien du peuple tchadien. Il y a quelques mois, une délégation américaine (Team of African) conduite par son président-directeur général Ron YEFFET avait présenté à Idriss Déby un projet d’investissement au Tchad dans le domaine énergétique. Ce projet devrait couvrir les besoins de notre pays en électricité constant et en eau potable. 198 milliards de FCFA devraient être alloués pour viabiliser ce projet et construire une centrale électrique à bio combustible à 150 mégawatts en Boot sur 25 ans.

 

Un partenariat signé entre les deux parties (Team of African & l’État tchadien) vendra le kilowatt/heure à hauteur de 0,17 dollar US dès la 8e année de son exploitation. L’information est d’autant crédible qu’elle émane de l’ambassade des USA au Tchad.

 

Alors, pourquoi ne pas saisir cette occasion, informer la population et chercher à viabiliser ce projet qui ne fera que du bien à nos compatriotes ?

 

Depuis plusieurs semaines, les coupures d’électricité font un dégât terrible au ménage tchadien, tout comme pour les affaires au pays. Le manque d’électricité cause un vrai déficit professionnel dans le domaine de la santé. Les médecins et les infirmiers des hôpitaux font face à un désagrément professionnel qui a des conséquences sur le matériel qui ne fonctionne qu’avec l’électricité. Le monde des affaires constate un manque à gagner sur les produits à stocker aux frais, sans compter les ménages particuliers qui souffrent d’un manque d’électricité et d’eau potable devenu un vrai luxe au Tchad. L’État, du moins ce qui en reste doit prioriser ce projet au lieu de laisser dilapider les biens publics par des individus, impunément.

Tchadanthropus-tribune

1634 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article