Ce vendredi, 9 juillet, les déguerpis de différents quartiers de la capitale ont fait un sit-in aux alentours de la centrale électrique de Gassi. Objectif : réclamer leur indemnisation à la suite du projet de construction de la haute tension de la boucle 90 KV à N’Djamena.

Les personnes impactées par le passage de la ligne haute tension de la boucle 90 KV ont fait un sit-in ce matin à Gassi, dans le 7e arrondissement de N’Djamena. Ils se sont regroupés devant la centrale électrique à 200 mètres du palais de la démocratie pour exiger leur compensation.

Ci joint courrier du ministre des Finances Bedoumra relatif au dédommagement.

En 2012, ces personnes étaient déguerpies de leur terrain pour faire place à un projet de construction de la Boucle 90 KV de N’Djamena. Ils sont aujourd’hui 2203 à réclamer plus d’un milliard six-cent trente-deux millions (1.632.000.000) de francs CFA à l’État tchadien. Un montant que le gouvernement devrait leur verser comme indemnisation. Mais depuis lors, ils ne sont pas entrés en possession de leur dû.

Remontés, ils avaient bloqué les travaux de la Société nationale d’électricité ce matin à Gassi. « Nous voulons que le ministre des Finances nous paye notre argent », déclarent-ils à l’unisson.

Tchadanthropus-tribune

377 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire