L’entrée aux deux cycles de l’École Nationale d’Administration (ENA) du Tchad obéit aux dispositions du Décret N° 1674 /PR/SGG/2018 du 18 octobre 2018 portant organisation et fonctionnement de l’ENA.

Selon les articles 36 et 50 du Décret cité ci-dessus, indiquent que, pour les nationaux, l’admission à l’un des deux cycles de l’ENA a lieu exclusivement par voie de concours interne et externe organisés dans les deux langues officielles. Malheureusement et par abus de Pouvoir les responsables de l’ENA ont interdit cette année aux arabophones de concourir.

Malgré plusieurs manifestations ces responsables refusent d’entendre raison.

L’Union Générale des Institutions de Soutien de la Langue Arabe du Tchad dirigé par l’éminent Dr Hassaballah Mahdi Fadlallah a saisi la Justice tchadienne pour demander l’annulation de la décision abusive des autorités de l’ENA.

Espérons que la Justice effectuera son travail.

Correspondance particulière

416 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire