Comme nous l’avions annoncé (AI du 20/10/21), la major malaisienne Petronas cherche à se départir de ses permis producteurs au Soudan du Sud. Petronas ne désespère d’ailleurs pas de vendre au même acteur tous ses permis au Soudan du Sud mais aussi ceux dans le bassin de Doba, au sud du Tchad. Selon nos sources, un pétrolier serait particulièrement choyé dans la réussite de ce plan : le junior familial française Perenco.

Spécialiste des gisements matures, Perenco travaille à écarter Savannah Energy du rachat des parts d’Exxon Mobil sur le bassin de Doba (AI du 21/10/21). Dans l’hypothèse – encore très hypothétique – où Perenco réussirait à s’emparer des 40 % d’Exxon Mobil, Petronas souhaiterait également lui céder ses 25 %, ce qui ferait des Perrodo les grands gagnants de la zone avec 65 % sur les gisements de Doba (autour de 30 000 b/j), à quoi il faut ajouter les quelque 10 000 b/j obtenus grâce au rachat de Caracal.

Energy (groupe Glencore) opérant les champs de Badila et Mangara. En vente depuis 2019, le dossier Caracal Energy devrait être bouclé par Perenco d’ici à la fin de l’année.

Tchadanthropus-tribune avec Africa Intelligence

423 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire