Un désordre total et une multiple violation des textes de cette société par le Ministre du Pétrole  et de l’Energie Mahamat Hamid Koua appuyé par le Directeur Général Jean Paul M’BATNA.
Dans cette société qui a déjà une image écornée aux yeux des Tchadiens par son incapacité à fournir l’electricité de manière régulière à cause  des détournements massifs des deniers publics et de la mauvaise gestion par ces derniers, une décision N°036/DG/ SNE/2019 du 05 Août 2019 par le Directeur Général sur instruction du Ministre vient mettre à nu les manigances des bas étages de ces apprentis sorciers…
Voici les points qui violent les lois et textes réglementaires dans cette décision:
-La SNE est une société dont les décisions de nomination des directeurs relèvent de la compétence du Conseil d’Administration et non du Directeur Général;
-La SNE est une société autonome régie par la loi et le Ministre n’a mandat à instruire le Directeur Général pour remplacer des directeurs.
En plus, la direction des Opérations est scindée en deux pour devenir Direction de la Production et Direction du Transport et de Distribution sans que le Conseil d’Administration ait eu à modifier l’organigramme de la SNE. Autre maladresse aux conséquences gravissimes, le Ministre nomme dans cette décision son beau-frère, enseignant à Biltine au poste de Directeur Commercial Adjoint, chose qui ne figure même pas dans l’organigramme de la société!
Le Motif de nomination : le ministre dispose à son actif deux prises en charges pour ses deux maisons à Farcha, chose contraire au cahier de charge de la société qui n’en autorise une seule. Autre incident, la semaine dernière, une équipe a procédé au débranchement des fils d’électricité dans l’une de ses maisons; ce qui a crée une vive altercation entre le Directeur Général et l’équipe en charge des coupures.
C’est avec professionnalisme et respect dû à son rang que l’équipe s’est torturée à lui expliquer que c’est l’ordinateur qui trie les montants impayés avec les adresses des compteurs dont son nom ne figure pas et par méconnaissance qu’il a été débranché du réseau électrique, mais comme cette  raison ne l’a satisfait pas, il a décidé de régler le compte de cette équipe avec son chef pour que désormais c’est son beau-frère qui occupe cette direction.
En date d’hier, le Ministre a appelé le DG à son bureau pour le sermonner sur les motivations qui l’ont poussé à insérer dans sa décision les fragments de textes suivant : “sur instruction du Ministre”. Aussitôt, une vive altercation a eu lieu et la bagarre a été évitée de justesse n’eut été l’intervention des membres du cabinet du Ministre qui s’étaient empressés pour faire sortir le DG de son bureau.
Aujourd’hui le DG en bon Laokoura est revenu sur la décision pour enlever les textes “sur instruction du ministre” et signé avec une date antérieure. On vous laisse apprécier les deux documents. Comment peut-on espérer avoir l’électricité d’une société dirigée par des incompétents et faussaires qui exposent leurs maladresses sur la place?
Comment peut-on faire des recouvrements pour répondre aux besoins de la société (en carburant et pièces de rechanges ) quand le Ministre lui-même fait des branchements illégaux et s’auto-délivre de fausses prises en charge ? Comment peut-on bien gérer une société d’une telle importance en piétinant son Conseil d’Administration, les lois du pays, son cahier de charge et nommer les gens sans formation parce qu’ils sont de la famille ?
Par ce témoignage, nous espérons éclairer l’opinion publique sur les dérives autoritaires du ministre et ses comparses et l’usage du faux par celui qui est sensé donner l’exemple…
Correspondance Particulière
N’djamena

Affaire SNE, la Suite

Les deux directeurs décapités par le Ministre Mahamat Hamid Koua sont des anciens cadres et ont toujours brillé par leur compétence.
Exemple du DC,  tout le monde (agents comme clients) reconnait sa compétence et sa rigueur. C’est le seul DC malgré le manque d’électricité et la conjoncture économique a fait des recettes à hauteur de 2 milliards par mois. Le directeur des opérations, c’est lui qui est à la base de la mise en place et de la stabilité du réseau électrique mais ces derniers jours la Direction Générale lui impose des agents incompétents et voleurs. Exemple le contrometre qui vient d’être nommé c’est quelqu’un qui a volé du gasoil à Massakory. Il a été licencié pour vol mais il est revenu après avoir donné une somme importante au DRH.
Pour les 2 notes : comment peut-on signer 2 notes qui portent le même numéro, même date mais avec 2 contenus différents. Quelle bêtise! Comment peut-on confier la gestion d’une société aussi importante à des personnes qui ne savent même rédiger une décision. Ils savent seulement dilapider les recettes de la pauvre SNE.
Nous y reviendrons.
Correspondance Particulière.
N’djamena

Tchadanthropus-tribune

765 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article