Par une note envoyée à la rédaction de Tchadanthropus-tribune, le syndicat national des enseignants et chercheurs indique que ses revendications n’ont pas changé et exige du gouvernement tchadien de les honorer.

En prélude à la journée mondiale de l’enseignant, le président national du syndicat des enseignants et chercheurs du supérieur, Dr Guirayo Jérémie a indiqué que les lauréats des cames (conseil africain et malgache de l’enseignement supérieur) du Tchad sont les plus maltraités au sein de l’espace CAMES. Leurs primes et indemnités demandent dit-il à être revalorisées.

Dr Guirayo Jérémie précise que la gouvernance universitaire demeure un réel problème, car selon lui, les nominations aux différents postes de responsabilités n’obéissent pas au décret 900 qui fait appel aux rangs, grades et qualités.

Tchadanthropus-tribune

398 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article