Il n’y a pas longtemps, envers la jeunesse tchadienne, Idriss Déby avait fait des promesses pour appâter la jeunesse.

Cette promesse maintes fois non respectée est cette fois-ci établie sur une base inaccessible. Le fonds dédié à la jeunesse serait cette fois-ci de 30 milliards de FCFA pour l’entreprenariat et ceux qui ont des projets créatifs. Sauf que le taux d’intérêt (6,5%) adopté reste très élevé pour les jeunes qui veulent monter leurs projets. La garantie que leur demandent les 9 banques choisies est hors d’atteinte.

Le standard adopté ne profite pas à toute la jeunesse du pays, et exclu de facto une bonne partie de la jeunesse.

Depuis la mise en place des projets par le gouvernement, les banques de la place profitent de l’occasion pour choisir au faciès certains au détriment des autres. Le gouvernement est appelé à rectifier le tir pour ne pas marginaliser une jeunesse qui ne demande qu’à aller de l’avant, et que cette promesse ne sert pas seulement les élections à venir.

Tchadanthropus-tribune

360 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article