Hier matin le président de l’Association pour la protection de l’Environnement, de la Faune et Flore a déclaré que les aires de protection de la faune, réserves et parcs nationaux sont envahies par les nomades et les braconniers au point que certaines aires ont disparu.

Il cite en exemple la réserve de Mandelia, le parc national de Manda. 

Djahadine Moussa Haroun, président de ladite Association indique que le domaine de chasse est sous l’emprise des nomades et des braconniers qui utilisent des produits nocifs qui ont des conséquences sur les humains.

Tchadanthropus-tribune

339 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire