Lorsque Mohamed Karim, en l’occurrence l’égyptien qui entreprit de résister contre l’assaut d’Alexandrie lancer par Napoléon, fut-il arrêté par l’armée et condamné à la peine capitale ! Napoléon lui fit appel et dit: ” J’ai de la peine à exécuter un homme qui a défendu vaillamment son pays, je ne souhaiterais pas que l’histoire retienne de moi, l’image d’une personne qui étouffe l’élan des patriotes à défendre l’intégrité de leurs patries, ainsi, je te promets la liberté si tu payes dix mille pièces d’or à titre de compensation financière à mes soldats dont la résistance a tué ” , tout souriant, Mohamed Karim répondit : ” Je n’ai pas la totalité de la somme demandée sur moi, mais je suis redevable de plus 100 mille pièces d’or aux commerçants d’Alexandrie, ils payeront à coup sûr, cette amende, afin que j’aie la vie sauve ! ”

Enchaîné, il fut conduit au marché d’Alexandrie pour le tour des comptoirs en quête de la somme dont en dépendra sa liberté. Mais, à sa grande surprise, aucun commerçant ne s’apitoya sur son sort, pire, les indigènes l’accusèrent de fauteur de troubles, de destructeur de biens, et d’atteinte à la vitalité économique de la ville portière d’Alexandrie !!! ”  Napoléon, au vu de la renégation des siens à son égard, déclara: ” Je concèderai que l’on mette la sentence de peine capitale en exécution, pas parce que tu as tué mes soldats, mais pour avoir lutté pour des personnes lâches, qui comptent plus sur leurs commerces que sur leur ‘intégrité !!! “.

Tchadanthropus-tribune

2621 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article